500.000 euros pour encourager l’entrepreneuriat des femmes à bruxelles

Sur proposition de la Secrétaire d’État à la Transition économique, Barbara Trachte, et de la Secrétaire d’État à l’Égalité des chances, Nawal Ben Hamou, le Gouvernement bruxellois lance la deuxième édition de son appel à projets pour soutenir les entrepreneuses : « Women in business ».

Publié le29.08.2023


Malgré un nombre de femmes ayant le statut d’indépendante en constante progression en Région bruxelloise (+30% en 10 ans), les hommes restent 2,5 fois plus nombreux que les femmes à exercer une activité en tant qu’indépendant à Bruxelles. C’est ce que soulignait le dernier baromètre de l’entrepreneuriat féminin de hub.brussels[1].

La Belgique présente par ailleurs le taux d’emploi le plus bas de l’Union européenne pour les personnes de nationalité hors Union (53,6% en 2021). A Bruxelles, en 2021, ce taux d’emploi est de 39%, avec une différence de près de 20% entre hommes et femmes, au détriment des femmes.

Pour améliorer ce taux, plusieurs actions doivent être menées en parallèle : favoriser la régularisation des personnes sans papiers, adopter des mesures qui garantissent une meilleure répartition des charges du ménage entre femmes et hommes, lutter contre les discriminations à l’embauche mais aussi soutenir l’entrepreneuriat des femmes.

Une étude de janvier 2023 de l’ONG Digital Leadership Institute relève que, pour lever les freins à l’entrepreneuriat des femmes migrantes en Europe, il est primordial de développer des programmes d’accompagnement pour ces femmes et de soutenir les réseaux d’entrepreneuses.

Pour soutenir celles qui souhaitent se lancer dans l’aventure de l’entrepreneuriat, la Région bruxelloise a donc lancé l’appel à projets « Women in Business ». Cet appel vise à soutenir en particulier les femmes sous-représentées dans l’entrepreneuriat. Ainsi, lors de la précédente édition, 8 structures d’accompagnement ont été financées, parmi lesquelles Women in food (qui vise à accompagner des femmes migrantes dans le secteur de l’alimentation), Women in textile (un accompagnement d’un an pour les créatrices qui portent des projets textiles durables), Shifting Standards (pour aiguiller les femmes dans la croissance de leur entreprise),…

La liste des structures subventionnées est disponible sur le site https://www.womeninbusiness.brussels/

Cette initiative s’inscrit dans la stratégie de Transition économique de la Région, la « Shifting Economy ». En effet, celle-ci a aussi pour objectif de créer un environnement favorable à l’entrepreneuriat, qui inclut toute la diversité bruxelloise.

Le budget cette nouvelle édition de l’appel à projets « Women in business » est de 500.000 € pour soutenir sur une année des structures privées qui portent des projets d’accompagnement pour les candidates entrepreneuses et les entrepreneuses. Concrètement, les lauréats devront mettre en place, au choix :

  1. Des programmes d’accompagnement des candidates entrepreneuses et des entrepreneuses ;
  2. Des programmes, activités et événements de mentorat, d’entraide ou de coaching, notamment par-dessous la forme de réseaux entrepreneuriaux.

Les budgets par projet iront de 35.000 euros à 100.000 euros. Les projets seront sélectionnés par un jury en fonction de critères tels que la qualité de l’accompagnement proposé et l’adéquation du public-cible avec l’objectif d’inclusion de l’appel.

« Créer sa propre activité professionnelle, c’est une opportunité pour de nombreuses femmes bruxelloises de s’émanciper et, pour certaines, de quitter l’économie informelle. C’est aussi une façon de s’affranchir des discriminations présentes sur le marché du travail. L’objectif de cet appel à projets est de soutenir les initiatives d’accompagnement pour que celles-ci aident les candidates entrepreneuses à développer leur activité, avec une attention particulière pour les femmes les plus éloignées des autres dispositifs déjà mis en place par la Région », explique Barbara Trachte, secrétaire d’Etat à la Transition économique.

Nawal Ben Hamou, secrétaire d’Etat à l’Égalité des chances : « En tant que féministe, je sais à quel point l’autonomisation des femmes passe forcément par la case de l’indépendance au niveau financier. L’accompagnement proposé par les projets de Women in Business est primordial pour permettre aux femmes, dans toute leur diversité, de pouvoir mettre en œuvre concrètement leurs intérêts professionnels et ainsi garantir leur liberté économique et financière. 

Plus d’informations seront très prochainement disponibles sur https://economie-emploi.brussels/appels-projets. Une séance d’information aura également lieu le 15 mai 2023.

[1] https://hub.brussels/fr/blog/entrepreneuriat-feminin-hausse-bruxelles/