bhg.skip_to_content.title
Région de Bruxelles-Capitale - Page d'accueil

La renolution des bâtiments bruxellois pour économiser l’énergie

Prendre soin des Bruxellois·es, c’est leur assurer un cadre de vie sain, et confortable, une Région où il fait bon vivre. Et ça commence par nos logements, nos bâtiments, où nous passons la majorité de notre temps !

Publié le

Aujourd’hui, le coût de l’énergie écrase aujourd’hui bien trop les ménages et les employeurs. Le Gouvernement fédéral met en place des amortisseurs, comme le tarif social, mais ce ne sont pas des solutions de long terme. Pourtant, l’accès à une énergie propre est un droit fondamental dont nous tenons à assurer l’accès à tous·tes.

Le secteur du bâtiment est aussi le plus grand émetteur de gaz à effet de serre en Région bruxelloise, et un des principaux responsables de la de pollution de l’air, avec le trafic.

Pour réduire nos factures, lutter contre le dérèglement climatique et assurer un cadre de vie sain aux Bruxellois·es, il faut donc changer de paradigme et libérer la Région de sa dépendance aux énergies fossiles. Pour cela, il n’y a qu’une solution : consommer moins en isolant nos bâtiments et développer les énergies renouvelables pour répondre aux besoins restants.

C’est dans cette perspective que nous avons lancé la Renolution, une Stratégie régionale pour rénover en profondeur le bâti bruxellois. Nous avons mis 360 millions d’euros sur la table pour la période de 2021 à 2024 pour accompagner et soutenir tous ceux et celles qui rénovent leur bâtiment pour en réduire la consommation énergétique.

Concrètement, nous mettons à disposition des Bruxellois·es un soutien financier conséquent et un service d’accompagnement gratuit pour les guider dans leurs démarches (quels types de travaux faire, où trouver un entrepreneur, etc.).

Pour offrir à tous·tes la possibilité de rénover et de réduire sa dépendance aux énergies fossiles, le budget pour les primes et le montant maximal octroyé aux ménages à faibles revenus ont été augmenté. En 2023, le budget pour les primes aura doublé par rapport à 2019, de sorte que les ménages à faibles revenus disposent dorénavant d’un soutien financier de minimum 50 % du coût des travaux énergétiques via les primes.

Pour l’autre moitié des investissements, nous avons mis en place, avec ma collègue en charge du logement, le crédit Ecoreno, qui offre un taux particulièrement bas de 0 à 1 % ainsi que des modalités flexibles de remboursement dans le temps.

Enfin, nous accordons notre soutien aux communautés d’énergie, qui permettent aux locataires et aux personnes qui ne disposent pas d’une toiture bien orientée de bénéficier de l’énergie renouvelable produite par des voisin·es.

Toutes ces mesures sont essentielles pour garantir aux Bruxellois·es l’accès à une énergie renouvelable et décarbonée, et assurer une transition énergétique juste et solidaire.

Enfin, puisque la Renolution est un projet fondamental pour le climat, le confort, le portefeuille et la santé des Bruxellois·es, l’ensemble du Gouvernement bruxellois s’est engagé à nos côtés, tout comme le secteur de la construction, les organismes de formation, les administrations publiques et le monde financier pour le faire avancer. Nous travaillons main dans la main pour alléger les procédures, disposer de corps de métier qualifiés et accélérer la rénovation durable du bâti bruxellois.

Résultat, avecs la Renolution, en 2035, Bruxelles aura rénové l’ensemble de ses passoires énergétiques. En 2050, nous aurons fortement réduit nos besoins de chaleur et nous nous chaufferons grâce aux diverses sources d’énergie décarbonée (pompes à chaleur, réseaux de chaleur, géothermie, etc.). Les communautés d’énergie et la rénovation par quartier se seront généralisées.

Objectif :

Tripler le taux de rénovation pour diminuer drastiquement notre consommation en énergie et ainsi :

  • atteindre un niveau moyen de performance énergétique de 100kWh/m²/an pour les logements bruxellois en 2050 et 2040 pour les logements publics (soit une consommation moyenne divisée par 3 par rapport à la situation actuelle) ;
  • atteindre la neutralité énergétique des bâtiments publics en 2040, et des bâtiments tertiaires en 2050.

Mesures concrètes :

  • Avril 2021: lancement de l’Alliance
  • Homegrade : un accompagnement gratuit et personnalisé des Bruxellois·es qui se lancent dans un projet de rénovation ; des conseils de la conception à la recherche d’un entrepreneur. Plus de 15.000 ménages accompagnés par an. Un service élargi et renforcé dans le cadre de la Renolution
  • Octobre 2021:
    • Lancement du Facilitateur Copropriétés
    • Des outils spécifiques pour les professionnels du bâtiment : facilitateur bâtiments durables, formations à la construction circulaire, etc.
    • Une offre de formation renforcée et de vastes campagnes de communication pour créer des emplois non délocalisables dans le secteur de la construction
  • 2021 : Lancement de Renoclick, le programme de soutien global dédié aux pouvoirs publics : accompagnement administratif et technique de la conception du projet jusqu’à sa réalisation par Sibelga et octroi de primes (Bruxelles Environnement)
  • 2021 : Lancement de Renolab : des appels à projets pour encourager l’innovation et l’exemplarité. Le Renolab.B est destinés aux maîtres d’ouvrages et aux concepteurs de projets exemplaires de rénovation durable et circulaire et le Renolab.ID, à tous les porteurs d’expériences pilotes contribuant à lever l’un ou l’autre frein à la rénovation durable.
  • Mars 2022: Lancement des Primes Renolution : un seul système simplifié de primes pour rénover toute votre habitation, que vous soyez propriétaire-occupant, bailleur, une entreprise ou une association. Un budget rehaussé depuis 2020 et un montant majoré pour les ménages à faibles revenus. Résultat : une forte augmentation des demandes de primes qui répondent clairement à un besoin des Bruxellois·es
  • Mars 2022: partage et Communautés d’énergie
  • Juillet 2022: Lancement du crédit Ecoreno
  • 2023: Révision fiscale pour soutenir la rénovation énergétique des logements
  • 2023: Fin des subsides aux énergies fossiles et le renforcement du soutien aux alternatives
  • 2024: Mise en place d’un soutien à la rénovation groupée et développement d’une dynamique de rénovation groupée des bâtiments par quartier dans le cadre de la rénovation urbaine
  • 2025: Fin du chauffage aux combustibles fossiles pour les bâtiments neufs ou faisant l’objet d’un rénovation lourde (permis d’urbanisme demandés à partir du 1er janvier 2025)
  • 2025: Interdiction de nouvelles installations de chauffage au mazout.
  • 2025: L’ensemble du bâti bruxellois devra avoir réalisé un certificat PEB.