Aller au contenu principal
Région de Bruxelles-Capitale - Page d'accueil

Soutien aux entreprises bruxelloises : deux nouvelles primes pour économiser l’énergie

Économiser l’énergie, c’est la meilleure manière de réduire sa facture. Et c’est aussi bon pour le climat. Les entreprises bruxelloises peuvent, dès ce mardi, demander une prime à l’investissement et une prime à la consultance en vue d’économiser de l’énergie.

Publié le

Les 2 nouvelles aides économiques de la Région bruxelloise visent en effet à aider les entreprises les plus sensibles énergétiquement qui le souhaitent à réduire leur consommation d’énergie et à investir dans du matériel moins énergivore. Et cela concerne une multitude d’investissements possibles. À titre d’exemple : des frigos fermés pour l’Horeca, le renouvellement des installations d’éclairage au moyen d’ampoules LED, la gestion temporelle ou présentielle des luminaires, une ventilation avec récupération de chaleur, des portes à fermeture automatique… mais aussi d’autres investissements économiseurs d’énergie directement liés à l’activité principale du bénéficiaire et qui remplacent une machine ou un équipement de performance énergétique significativement moindre comme par exemple un four ou un frigo professionnel.

Ces nouvelles aides régionales seront disponibles via le site de Bruxelles Économie Emploi dès ce mardi 11 avril : Lien externehttps://economie-emploi.brussels/primes-energie. Elles s’inscrivent clairement dans la volonté du Gouvernement bruxellois de soutenir, en cette période de crise énergétique, ses habitant·es mais aussi ses entreprises. Ces primes sont donc complémentaires aux autres dispositifs régionaux déjà décidés (prime compensatoire, création du prêt Energy&Reno, renforcement des primes Renolution et de l’accompagnement offert par le Pack énergie).

Pour Barbara Trachte, Secrétaire d’État à la Transition économique, « l’objectif de cette aide est double : soutenir économiquement nos entreprises, dans une période très compliquée pour elles, tout en leur permettant d’investir dans du durable. C’est bon pour l’économie bruxelloise et c’est bon pour la planète ».

Concrètement, pour l’aide aux investissements, le montant minimal de l’aide est de 2.000 euros, avec un taux d’intervention de 50% sur la facture. Cette aide est plafonnée à 50.000 euros.

L’aide pour le recours à la consultance est quant à elle plafonnée à hauteur de 15.000 euros. Son taux d’intervention est de 70%.

Par ailleurs, une rétroactivité est prévue : les dépenses encourues depuis le 1er septembre 2022 pourront être prises en compte.

Afin de déterminer si l’investissement permet un gain d’énergie suffisant, BEE se basera sur :

–  la classe d’efficacité énergétique en fonction de la catégorie de produits ;

–  une attestation (mise à disposition par BEE sur son site internet) fournie par l’installateur ou le fournisseur quant au gain significatif d’énergie qui est escompté de l’investissement.