bhg.skip_to_content.title
Région de Bruxelles-Capitale - Page d'accueil

Nouvelle Gouvernance Numérique : optimisons nos ressources numériques

Dans l'ère de la digitalisation, les besoins numériques augmentent, mais comment maîtriser les coûts ? La Région de Bruxelles-Capitale a une réponse.

Publié le

Les besoins en ressources informatiques et les attentes en termes de digitalisation de solutions et services de la Région bruxelloise ne cessent de croître. Toutefois, cette expansion a un coût ! Suite à une analyse des dépenses IT régionales, réalisée en 2019-2020, il est devenu évident que ces dépenses pourraient augmenter à un rythme difficilement soutenable sans une refonte structurelle du modèle opérationnel au niveau régional.

Naissance du POD IT

Pour transformer le modèle actuel dans le but de maîtriser ses coûts et de faciliter cette transformation, le Programme d'Optimisation des Dépenses IT (POD IT), initié par le ministre de tutelle de la transition digitale et approuvé par le Gouvernement bruxellois en 2021, propose une nouvelle gouvernance du numérique, fondée sur une approche collaborative et concertée. Celle-ci se concrétise par une offre de solutions numériques mutualisées et destinées aux différentes entités régionales, avec pour objectif de réduire les dépenses de l’écosystème numérique de la Région.

En favorisant un fonctionnement transversal et une gestion active de l'offre et de la demande de services numériques, la nouvelle gouvernance numérique apporte également une plus grande cohérence technologique et atténue la fragmentation des besoins numériques régionaux. La mutualisation des besoins numériques doit surtout permettre de réaliser des évitements de coûts et des économies d’échelle.

Une mise en œuvre concertée entre les entités régionales

Afin de mener une informatique régionale plus cohérente, responsable et intégrée, il était crucial d'établir une consultation régionale impliquant les institutions ayant le plus gros budget IT. Cette consultation se concrétise au travers d’organes de gouvernance régionaux dont le rôle consiste à promouvoir la transversalité des réflexions et des décisions, en optimisant l’utilisation des ressources existantes et en assurant la mise en œuvre effective des directives gouvernementales.

Le Comité de coordination numérique assure par exemple la transversalité des réflexions stratégiques face aux défis que présente la numérisation de l’Administration et aux investissements stratégiques y afférant en intégrant les réalités des différentes administrations régionales. Il regroupe les dix institutions régionales ayant les budgets IT les plus importants (le top 10), à savoir Actiris, Bruxelles Environnement, Bruxelles Fiscalité, Bruxelles Formation, Bruxelles Propreté, Paradigm, parking.brussels, SPRB, COCOF et STIB avec Bruxelles Pouvoirs Locaux et easy.brussels en tant que membres observateurs.

Les Comités de validation de l’architecture numérique et de gouvernance de la donnée sont chargés respectivement de garantir la cohérence architecturale informatique de la Région et d’assurer l’accessibilité et la sécurisation des données conformément aux législations en vigueur et aux standards régionaux, tout en favorisant une culture numérique responsable.

Le Bureau des achats numériques assiste toute Autorité publique dans le cadre de processus de commande publique ayant un composant numérique mutualisable sur base d’une analyse de leurs besoins pluriannuels et de critères de mutualisation.

L’exemple des Solutions Numériques Régionales

La transversalité dans les réflexions s’illustre au travers de l’établissement d’une terminologie commune autour des « Solutions Numériques Régionales (SNR) ». Elles représentent une solution numérique mutualisée conçue pour répondre à un besoin numérique. Cette mutualisation présente deux avantages majeurs : elle réduit les coûts grâce aux économies réalisées lors des procédures d'achat public, tout en offrant aux entités régionales une expertise technique sur des solutions complexes qu'une entité régionale isolée ne pourrait pas mettre en place. En parallèle, les organes de la gouvernance régionale numérique ont établi des critères de qualification et de mutualisation et défini une architecture de référence pour les solutions numériques régionales.

Ces éléments serviront de socle pour orienter les évolutions futures du paysage numérique des entités régionales. Cette standardisation des solutions numériques au sein de la Région contribue de manière significative à créer un environnement économique plus efficace et harmonieux. Elle stimule l'innovation et améliore la qualité des produits et des services, bénéficiant ainsi à l'ensemble des acteurs régionaux.

Pour satisfaire les exigences de cette nouvelle gouvernance numérique, Paradigm se positionne comme un acteur clé en tant qu'organisme d'intérêt public dans la transformation numérique de la Région de Bruxelles-Capitale. Son rôle de coordinateur, de dynamiseur et de soutien implique une orchestration des capacités numériques de la Région visant à renforcer la cohérence, la mutualisation et la transversalité, tout en accélérant la transition au bénéfice de tous.