bhg.skip_to_content.title
Région de Bruxelles-Capitale - Page d'accueil

Handicap et accessibilité

Afin de protéger les droits et libertés des personnes handicapées, equal.brussels met en place une politique Handiplan au sein de la Région de Bruxelles-Capitale. Cela signifie également que tous les ministres ou secrétaires d'État sont attentifs aux droits des personnes handicapées dans le cadre de leurs compétences.

De nombreux Bruxellois souffrent d’un handicap qu’il soit physique ou mental. Pour ces personnes, il n’est pas toujours aisé de se déplacer, de travailler, de se loger voire même de s’informer.

Pour garantir les droits et les libertés fondamentales des personnes handicapées, equal.brussels met en œuvre une politique dite de handistreaming

Celle-ci vise 

  • à éliminer les obstacles liés à l’environnement qui excluent, marginalisent ou entravent la pleine participation à la société des personnes handicapées et ce
  • à favoriser leur inclusion.

L’ accent est également mis sur l’accessibilité du cadre de vie afin que chacun puisse en jouir et y prendre part. Cela comprend autant le cadre de vie physique (les infrastructures, les services, …) que numérique (les sites internet et les applications).

Qu’est-ce que le handistreaming?

La  politique régionale en matière de handistreaming est la concrétisation du « Handiplan » est directement inspirée de l’esprit de la Convention de Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées, en ce qu’elle vise à garantir l’inclusion des personnes en situation de handicap en se centrant sur l’élimination des obstacles liés à l’environnement dans l’exercice des droits et libertés fondamentales.

Pour l’implémentation du handistreaming sur le plan régional, il a été fait appel au CAWaB, le Collectif Accessibilité Wallonie-Bruxelles, qui a accompagné en 2018-2019 la mise en œuvre de huit projets pilote, un par membre du Gouvernement (l’explication de ces 8 projets pilote et de la méthodologie utilisée, voir la brochure “Comment mettre en place une politique handistreaming au sein de mon cabinet, dans mon administration ?”, avril 2019)

Au-delà de ces projets pilote, le handistreaming implique que chaque Ministre ou Secrétaire d’État intègre l’attention spécifique aux droits des personnes en situation de handicap à ses propres compétences. Concrètement, cela signifie que chaque Ministre ou Secrétaire d’État doit mettre en oeuvre, dans ses compétences et projets, et sur ses propres budgets, les moyens nécessaires à l’inclusion des personnes en situation de handicap, en éliminant les barrières qui sont autant d’obstacles à surmonter pour ce public à une participation sociale, culturelle et professionnelle sur un pied d’égalité avec leurs concitoyens.

Il s’agit donc à présent de systématiser l’approche du handistreaming à l’ensemble des compétences régionales, et de développer des synergies entre les différents acteurs pour renforcer la cohérence et la transversalité de l’approche du handicap à travers ces différentes compétences, mais aussi sur les plans communautaires et fédéraux.

(*)Le Handiplan a été adopté en juillet 2015 par les trois Gouvernements  bruxellois, et de la Charte Handistreaming du 3 décembre 2015, signée par la Région de Bruxelles-Capitale et les Commissions communautaires commune et française pour célébrer la Journée internationale des personnes en situation de handicap.

 

Téléchargez le plan bruxellois d'integration du handistreaming dans les politiques publiques 2022-2025

Le Conseil bruxellois des personnes handicapées

Instauré par l’ordonnance handistreaming et son arrêté d’exécution, le Conseil bruxellois des personnes handicapées a été créé avec une attention particulière à la représentation et à la participation de la société civile, via les associations représentatives des personnes en situation de handicap, suivant le principe de la Convention « Nothing about us without us ». Il est composé de 3 membres des trois conseils consultatifs de la Région (COCOF,COCOM – devenu Iriscare -VGC), de cinq experts en matière d’handistreaming issus de la société civile, et d’un représentant d’UNIA.

Le  Conseil s’implique dans l’élaboration, la mise en œuvre et le suivi des législations. Il se veut un réel levier pour les droits de toutes les personnes vivant à Bruxelles, y compris celles en situation de handicap, par leur participation active aux décisions qui les concernent.

Ainsi, le Conseil a pour mission de formuler des avis et recommandations sur toute question relative à l’inclusion des personnes handicapées en Région de Bruxelles-Capitale (avec une priorité aux avis qui concernent des mesures de nature réglementaire) et de suivre cette thématique également à d’autres niveaux de pouvoir, pour autant qu’un impact existe pour la Région de Bruxelles-Capitale.

Qu’est-ce que l’accessibilité?

Le 2 juillet 2009, la Belgique a ratifié la Convention des Nations Unies sur les droits des personnes handicapées. L’accessibilité est un des principes consacrés par cette Convention internationale. 

La question de l’accessibilité touche non seulement les personnes en situation de handicap (qui doivent pouvoir participer à la société comme tout citoyen) mais aussi d’autres personnes, notamment les seniors, les enfants, les personnes en situation de handicap temporaire (avec une jambe dans le plâtre,..), les personnes qui se déplacent avec une poussette ou avec des courses, les femmes enceintes, etc. Au final, l’accessibilité est une priorité qui nous concerne TOUS ! 

Le principe d’accessibilité intégrale veut que notre cadre de vie soit accessible et utilisable par tous, de sorte que chacun puisse y prendre part de façon autonome et sur base de l’égalité avec les autres.  Un cadre de vie intégralement accessible constitue donc un droit fondamental, et c’est la clé de l’inclusion de tous dans la société. 

C’est pourquoi la Région de Bruxelles-Capitale mène une politique active en matière d’accessibilité. 

Accessibilité digitale

L’accessibilité numérique est un autre aspect de l’accessibilité, qui consiste à rendre les sites internet et les applications accessibles à tous, y compris aux personnes en situation de handicap. Un site Internet adapté donne à chaque utilisateur un accès égal à l’information. 

C’est aussi une obligation légale, depuis l’entrée en vigueur de la Directive européenne relative à l’accessibilité des sites web, le 22 décembre 2016. Cette directive concerne les sites et les applications mobiles des instances publiques (tribunaux, services de police, hôpitaux publics, universités, bibliothèques). 

Concrètement, cela signifie que tous les sites web et applications mobiles des organismes publics devront progressivement être accessibles. 

equal.brussels participe à rendre l’accessibilité numérique effective : 

  • En 2018, equal.brussels a organisé une campagne de sensibilisation à l’attention des Services publics bruxellois afin de les informer de leurs nouvelles obligations légales en matière d’accessibilité numérique et aussi des moyens mis en place pour les aider dans la mise en accessibilité de leurs sites et applications : 
  • En 2018-2019, equal a organisé avec AnySurfer des modules de formation à l’attention des acteurs concernés (techniciens en charge de site(s), développeurs et stratégie web, copyrighters, graphistes, cellules IT, dircom,..) en fonction des profils des participants.  En 2020, nouveaux modules ? avoir l’accord du cabinet 

Une brochure « Accessibilité numérique, des sites web pour tous ! bhg.common.external_link_warning» contenant des conseils pour créer du contenu accessible sur le web et des liens vers les ressources pertinentes, a également été réalisée. 

Appel à projets sur l'accessibilité

Votre association a-t-elle un projet sur l'accessibilité en cours de réalisation ?
Chaque année equal.brussels finance des associations bruxelloises qui souhaitent optimaliser l’accessibilité de leurs événements.

Logo equal