bhg.skip_to_content.title
Région de Bruxelles-Capitale - Page d'accueil

Poursuivre la Garantie pour la Jeunesse

Avec la Garantie pour la Jeunesse, la Région et les Communautés visent à mettre les jeunes de moins de 25 ans au travail et à leur donner la formation dont ils ont besoin pour entrer en douceur sur le marché de l'emploi.

Le dispositif de Garantie pour la jeunesse comporte 2 objectifs essentiels :

  • contribuer à la lutte contre le chômage et le sous-emploi des jeunes de moins de 25 ans ; 
  • contribuer à l'amélioration des compétences (au sens large) des jeunes en vue de leur (r)entrée sur le marché de l'emploi. 

Informer pour donner accès au boulot

En termes de visibilité pour les jeunes, le dispositif s’assure que :  

  • tout jeune de moins de 25 ans qui quitte les études sans les avoir réussies soit informé, dans le mois, des services auxquels il peut prétendre en vue d’un bilan suivi d’une orientation dans les 4 mois, soit vers un emploi de qualité, un stage, une formation, un retour vers les études et, si nécessaire, un soutien en matière d'intégration sociale, étape préalable à une insertion professionnelle ; 
  • tout jeune de moins de 25 ans nouvellement inscrit en tant que chercheur d'emploi à Actiris soit accompagné en vue de lui proposer dans les 4 mois qui suivent soit un emploi de qualité, soit un stage ou une formation, soit un retour vers les études et, si nécessaire, un soutien en matière d'intégration sociale, étape préalable à une insertion professionnelle. 

Faciliter le maintien ou le retour à l'école

En outre, tout jeune entre 15 et 25 ans doit bénéficier de soutiens et d'outils permettant le maintien ou le retour à l'école. 


Qui s'en charge?

Priorité partagée  

Ministre(s) initiateur(s) :  Ministre-Président; Ministre chargé de l’Emploi 

Ministre(s) associé(s) :  Ministres chargés de la Formation; Ministres en charge de la Jeunesse; Ministres en charge de l’Enseignement de Promotion sociale et de l’Enseignement obligatoire 

Partenaires / Comité de pilotage : Brupartners, Actiris, Bruxelles Formation, COCOF, VGC, Administraties van de Franse en de Vlaamse Gemeenschap (volwassenenonderwijs, jeugd, leerplichtonderwijs), VDAB Brussel, Brulocalis, ESF-Agentschap en -Dienst, Schooldienst van perspective.brussels, Infor Jeunes Bruxelles, D’Broej, FCJMP, Jeunes CSC, Jeunes FGTB, Jeunes CGSLB 


1. Information et orientation générales

Poursuivre l’amélioration quantitative et qualitative de l’information, l’orientation et le conseil de première ligne pour les jeunes Bruxellois afin de favoriser les transitions écolefamille-travail (25.000 jeunes touchés/an au niveau local). 

Plan de Relance et de Redéploiement (PRR) : extension du réseau des plates-formes locales d’information et d’accompagnement des jeunes existant via la création de 2 à 3 plateformes supplémentaires (la première en 2020 et les deux suivantes en 2021) afin de faciliter davantage la prise de contact des jeunes dans les quartiers moins bien desservis. 

Poursuivre les tâches visant à décloisonner les services offerts pour encourager une meilleure efficience et cohérence dans les services proposés. 

Pilote(s) : Infor Jeunes Bruxelles

2. Inclusion et insertion sociales

Renforcer l’accompagnement et l’offre d’éducation de la seconde chance en vue d’accroitre le nombre de jeunes obtenant une certification au moins équivalente au niveau de l’enseignement secondaire supérieur. 

  • PRR : mise en place d’ateliers de pédagogie personnalisée (APP) supplémentaires au sein des CPAS bruxellois en 2021. Actuellement, 5 CPAS organisent un APP.  Prévenir et lutter contre le décrochage scolaire des jeunes de 15 à 18 ans. 
  • PRR : renforcement des actions visant la lutte contre l’abandon scolaire des jeunes de 15 à 18 ans (extension aux moins de 21 ans pour l’enseignement en alternance) dans le but d’intensifier les actions actuellement mises en œuvre vers les jeunes ayant abandonné toute scolarité, notamment les jeunes inscrits dans une filière qualifiante. Ce renforcement est à mettre en lien avec le dispositif d’accrochage scolaire coordonné par le Service Ecole.   
  • Poursuivre et développer des actions personnalisées à l’intention et avec les jeunes en situation de vulnérabilité afin de les amener à élaborer un projet de vie professionnelle durable (anciennement axe 3 du dispositif).

Pilote(s) : Service Ecole

3. Formation professionnelle

Poursuivre le renforcement et la diversification (e.a. pédagogique) de l’offre de formation (3.000 offres pour 3.000 CE distincts par an) allant de la formation linguistique à la formation professionnalisante (= qualifiante) et la formation en alternance. PRR : renforcement de l’offre de formation dont celle à destination des jeunes chercheurs d’emploi 

Pilote(s): Bruxelles Formation, VDAB Brussel

4. Stage en entreprise

Organiser une offre de 2.000 stages encadrés et de qualité par an pour 2.000 chercheurs d’emploi distincts (FPIe, stage de fin de formation qualifiante, stage européen ou international, stage First). 

Ces stages seront organisés tant dans le secteur privé que le secteur public, tant dans des TPE que dans de grandes entreprises. Un encadrement paritaire sera assuré, conformément aux orientations approuvées par le Brupartners et le GRBC. 

Pilote(s) : Actiris, Bruxelles Formation, VDAB Brussel

5. Actions d’accompagnement à l’emploi

Assurer l’accompagnement individualisé de tout CE de moins de 25 ans quelle que soit la durée de son inscription en tant que DE.  

Assurer 1.500 emplois (d’au moins 28 jours ETP) par an, à travers : 

  • le dispositif des CPE-OIP et CPE-GJ ;
  • le contrat d’insertion ; 
  • la satisfaction d’offres d’emploi 'ordinaires'.  

Soutenir les jeunes désirant créer leur entreprise, se lancer dans l’entrepreneuriat social ou coopératif 

Pilote(s) : Actiris, HUB (réseau YET) 

6. Transversalité

Envisager au terme de l’année 2020 une extension du dispositif aux jeunes de moins de 30 ans et ce, sur base des évaluations externes en cours et de la mise à jour de la recommandation européenne de 2013 relative à la Garantie pour la Jeunesse. 

Pilote(s) :  MinistrePrésident; Ministre de l’Emploi 


Mise à jour de la recommandation européenne de 2013 relative à la Garantie pour la Jeunesse

Le Conseil européen a adopté une nouvelle recommandation intitulée 'Un pont vers l'emploi – Renforcer la garantie pour la jeunesse'. L'objectif principal est de mieux soutenir l'emploi des jeunes dans l'ensemble de l'UE, en particulier pendant la pandémie de COVID-19, qui s'accompagne d'un retour des taux de chômage élevés chez les jeunes et se traduit par un plus grand nombre de jeunes ne travaillant pas, ne suivant pas d'études ou de formation (NEET: not in employment, education or training).  

La nouvelle garantie pour la jeunesse réaffirme la volonté des États membres de l'UE de mettre en place des dispositifs nationaux par l'intermédiaire desquels les jeunes peuvent se voir proposer un emploi, une formation, un stage ou un apprentissage dans les quatre mois suivant la perte de leur emploi ou leur sortie de l'enseignement formel. Dans le même temps, la recommandation porte de 25 à 29 ans la limite d'âge pour les jeunes ciblés et prévoit une meilleure intégration des personnes issues de groupes vulnérables, tels que les NEET, les jeunes femmes et les personnes en situation de handicap. 

La garantie pour la jeunesse sera mise en œuvre au moyen de mesures de soutien, en tenant compte des lignes directrices suivantes : 

  • recensement : déterminer les groupes cibles, les services disponibles et les besoins en compétences et de repérer les personnes qui risquent de faire partie des NEET
  • communication : mener des campagnes d'information ciblées auprès des jeunes et de s'adresser aux NEET 
  • préparation : améliorer le profilage afin de faire correspondre les besoins et les réponses, le conseil et l'orientation, et d'améliorer les compétences numériques et d'autres compétences importantes
  • offre : aides à l'emploi, garantir la qualité et l'équité, et proposer un soutien post-placement. 
  • objectif 2.2 : Garantir l’accès à un emploi stable et durable pour tous.