bhg.skip_to_content.title
Région de Bruxelles-Capitale - Page d'accueil

Assurer la transition numérique de l’économie bruxelloise

Dans le cadre de son plan stratégique pluriannuel Go4Brussels 2030, le gouvernement régional bruxellois s'est engagé à faire de la transition numérique de l'économie bruxelloise une réalité (objectif 1.8_Région).

Le Gouvernement souhaite mettre en œuvre une politique de transition numérique ambitieuse, transversale et inclusive.

L’impact de la digitalisation sur notre économie est réel. Il s’agit donc de mettre en œuvre une politique numérique transversale, prenant en compte les nombreux enjeux concernés. L’objectif de la digitalisation est, afin de répondre aux objectifs politiques fixés par l’accord de Majorité, de mettre en place des fonctionnalités, notamment via les administrations publiques, qui faciliteront la vie des entreprises et des citoyen.ne.s. Le Gouvernement s’assurera également que la transition numérique soit inclusive, permettant ainsi à toutes les Bruxelloises et tous les Bruxellois, quel que soit leur parcours, de profiter des opportunités créées par le numérique.   

Par ailleurs, les nouvelles technologies étant par définition en constante évolution, leur maîtrise requière des connaissances et compétences spécifiques. Il est primordial de proposer aux Bruxellois des formations adaptées à tous les niveaux : de l’apprentissage de base de notions informatiques, à l’utilisation des services en ligne de nos administrations jusqu’aux formations professionnelles ciblant les compétences numériques afin de répondre au mieux aux demandes du marché de l’emploi. 

Qui s’en charge?

Priorité concertée  

Ministre(s) porteur : Ministre en charge de l’Emploi et de la Formation professionnelle, de la Transition numérique et de la Simplification Administrative, Secrétaire d’Etat en charge de la transition économique et de la recherche scientifique 

Ministre(s) associé(s) :  Ministre chargé de la Transition climatique, de l'Environnement, de l'Energie et de la Démocratie participative 

Partenaires :  CIRB, Easy Brussels (SPRB), ITCO (SPRB), Brupartners/Service de facilitation sectorielle, BRUXEO (pour le volet e-santé), Hub.Brussels, Actiris, Bruxelles Formation, Innoviris 

Comité de pilotage : CIRB, Easy Brussels (SPRB), ITCO (SPRB), Brupartner/Service de facilitation sectorielle, Hub.Brussels, Actiris, Bruxelles Formation, Innoviris 


1. Accélérer la transition numérique en vue d’appuyer la transition économique

  1. Evaluation du Plan Next Tech et élaboration du nouveau Plan d’économie numérique. L’évaluation du Plan Next Tech vérifiera que l’outil numérique est catalyseur au service de notamment, l’ambition environnementale, économique et sociale de la Déclaration de Politique Générale. Dans la foulée, l’élaboration du nouveau plan prendra en compte les objectifs climatiques, tout en veillant à son intégration avec les autres plans économiques et de transition numérique.  
  2. Lancement du Pôle Formation Emploi ICT, sur base de la conclusion d’un accord-cadre sectoriel préalable. 
  3. Soutenir la digitalisation des entreprises. Soutenir les PME et TPE dans leur développement au numérique (présence sur le web, formation aux outils numériques tels que CRM ou formation accès aux logiciels de marchés publics en ligne). Ouvrir le cluster ICT sur les métiers du codage et de la programmation informatique, en particulier dans le domaine vidéoludique.
  4. Soutenir la synergie entre le Plan de transition numérique et des technologies ayant un impact transversal telles que l’intelligence artificielle et le big data qui devront favoriser notamment les objectifs climatiques, de transition économique, sociale et de résilience urbaine (ex. meilleure gestion de la mobilité, efficience dans les transports, prévision des pics de pollution, performance énergétique du bâtiment, etc.). 
  5. Pôle de compétitivité commun Afin de renforcer les liens entre régions et d’accentuer le soutien à ce secteur et à celui des industries créatives et culturelles en plein développement, la Région privilégiera la mise en place d’un pôle de compétitivité commun, à partir de financements régionaux conjoints. Il associera notamment les universités et hautes écoles intéressées, les médias, et les start-ups actives dans le secteur de l’économie digitale et créative. 

Pilote(s) : Ministre en charge de l’Emploi et de la Formation professionnelle, de la Transition numérique et de la Simplification Administrative; Ministre chargé de la Transition climatique, de l'Environnement, de l'Energie et de la Démocratie participative; Secrétaire d’Etat en charge de la Transition économique et de la Recherche scientifique 

2. Stimuler le secteur de l’esanté

Sensibiliser et stimuler les entreprises aux opportunités du secteur de la santé en pleine évolution grâce à l’arrivée des nouvelles technologies (e-santé) en collaboration avec les autres entités fédérées, et participer ainsi à l’écosystème esanté développé et piloté par la plateforme esanté.brussels. Cela dans le but de répondre aux besoins sociaux, sanitaires et de résilience urbaine (cf. étude d’impact de la digitalisation sur les services d’aide aux personnes en Wallonie pouvant servir de point de départ à une étude bruxelloise).  

Soutenir l’innovation en matière de health tech, notamment grâce à des politiques d’open data et d’intelligence artificielle. 

Pilote(s) : Ministre en charge de l’Emploi et de la Formation professionnelle, de la Transition Numérique et de la Simplification Administrative;  Secrétaire d’Etat en charge de la Transition économique et à la Recherche scientifique

3. Politique en matière de gestion des données ouvertes

Mettre en place une politique régionale ambitieuse en matière de gestion des données ouvertes (open data):

  • Organiser la diffusion et l’utilisation des données ouvertes provenant des institutions publiques et des entreprises privées, pour permettre à de nombreuses autres applications d’offrir des services à haute valeur ajoutée et de stimuler l’innovation des entreprises et dans les services publics.   
  • Soutenir les entreprises innovantes qui utilisent les données publiques ouvertes en vue d’avoir un impact sociétal positif. 

Pilote(s) : Ministre en charge de l’Emploi et de la Formation professionnelle, de la Transition Numérique et de la Simplification Administrative

4. Améliorer les relations administrations-entreprises

 Améliorer les relations administrations-entreprises par la transition numérique: 

  • Faciliter et accélérer les interactions entre les administrations et les entreprises afin de diminuer les charges administratives (notamment via la réalisation du principe once only).  
  • Stimuler le marché des entreprises technologiques offrant des services utilisables par les administrations publiques en vue d’accélérer la modernisation de ces dernières (GOVTECH). 

Pilote(s) : Ministre en charge de l’Emploi et de la Formation professionnelle, de la Transition Numérique et de la Simplification Administrative

5.Accompagner tous les citoyens dans la transition numérique afin de répondre aux attentes du marché de l’emploi

Le dernier axe constitue la préparation du futur de nos entreprises aux grandes tendances technologiques. Cette préparation doit être réalisée de manière inclusive. L’objectif étant de réduire la fracture numérique de notre Région et d’anticiper ses prochaines formes. Une attention particulière sera apportée au public féminin qui est d’avantage touché par cette fracture.   

Il est primordial de proposer aux bruxellois des formations adaptées à tous les niveaux : de l’apprentissage de base de notions informatiques, à l’utilisation des services en ligne de nos administrations jusqu’aux formations professionnelles ciblant les compétences numériques (notamment en intelligence artificielle et l’open data) afin de répondre au mieux aux demandes du marché de l’emploi. 

Pilote(s) : Ministre en charge de l’Emploi et de la Formation professionnelle, de la Transition Numérique et de la Simplification Administrative


Raadpleeg Go4Brussels 2030 en ontdek alle doelstellingen

Go4Brussels logo