bhg.skip_to_content.title
Région de Bruxelles-Capitale - Page d'accueil

Poursuivre le programme bruxellois pour l’enseignement et l’enfance

Le gouvernement bruxellois souhaite se concentrer sur les besoins éducatifs spécifiques à Bruxelles en étroite collaboration avec les Communautés française et flamande (objectif 2.4_Région et Communautés).

Le Gouvernement bruxellois souhaite conclure un accord de coopération avec la COCOF, la Fédération Wallonie-Bruxelles, la Communauté flamande et la VGC en vue de renforcer les engagements communs pris par la Région et les Communautés pour répondre aux besoins spécifiques de l’enseignement à Bruxelles.  

Dans ce cadre, il entend également confirmer les missions du service Facilitateur Ecole de perspective.brussels comme interlocuteur de référence pour le pilotage de l’ensemble des initiatives développées par la Région en soutien à l’enseignement, dans le respect des compétences de chacun.  

Le Gouvernement bruxellois invitera également les Communautés et l’Etat fédéral à conclure un accord de coopération en vue de mieux organiser, dans le cadre des compétences actuelles, l’enseignement du français et/ou du néerlandais et des autres langues aux fins d’améliorer le bilinguisme et le multilinguisme à Bruxelles.

Qui s'en charge?

Priorité concertée  

  • Ministre(s) porteur : Ministre-Président (Membre du Collège COCOF chargé de la Politique de l'Enseignement et des crèches) 

  • Ministre(s) associé(s) : 
    • Région de Bruxelles-Capitale :  Ministre chargé de la Promotion du Multilinguisme (Membre du Collège VGC en charge de l’Enseignement et de la construction d’écoles) ;  Ministre chargé de l’Emploi et de la Formation professionnelle, de la Transition numérique, des Pouvoirs locaux ;  Ministre chargée de la Mobilité, des Travaux publics et de la Sécurité routière (Présidente du Collège VGC, chargée de la Famille et de la politique urbaine) ;   Ministre chargé de l’Environnement ; Secrétaire d’Etat chargée de l’Egalité des chances (Membre du Collège en charge de la cohésion sociale et des infrastructures sportives) ; Secrétaire d’Etat chargée de la Transition économique (MinistrePrésidente du Collège COCOF) ;  Secrétaire d’Etat chargé de l’Urbanisme et du Patrimoine (Membre du Collège VGC chargé de la jeunesse et du sport.  
    • Fédération Wallonie-Bruxelles :  Ministre de l’Education ;  Ministre de l’Enfance ;   Ministre de l’enseignement supérieur, de l’enseignement de promotion sociale, de l’aide à la jeunesse, de la jeunesse et de sports ;  Ministre de l’égalité des chances, de la tutelle sur WBE et des infrastructures et des bâtiments scolaires. 
    • Vlaamse Gemeenschap :  Vice-Ministre Président en charge de l’Enseignement et de la formation ;   Ministre en charge des affaires bruxelloises et de la jeunesse ;  Ministre en charge de la Famille et de la Lutte contre la Pauvreté. 
  • Partenaires :  Brupartners, administration de la VGC et de la COCOF (Enseignement et formation professionnelle), administrations de l’enseignement de la FWB et de la Vlaamse Gemeenschap, perspective.brussels (Service Ecole, IBSA), Bassin EFE, BANSPA, Bruxelles Formation, VDAB Brussel, COCOF, Syntra, Pôle académique, urban.brussels, Bruxelles Environnement, Bruxelles Mobilité, les différents réseaux d’enseignement 
  • Comité de pilotage : Ministre porteur, Ministres associés, Partenaires 

Consultez l'intégralité du plan pluriannuel Go4Brussels 2030


    1. Construire, rénover et ouvrir des écoles

    Répondre au défi démographique : création de nouvelles écoles, rénovation des écoles existants et ouverture sur les quartiers 

    Création de nouvelles écoles et rénovation :  

    • Travail de facilitation via le Service école (obtention des permis d’urbanisme et d’environnement, etc.), 
    • Mise en place d’une boîte à outils (TOOLBOX SCHOOL) pour la création ou la rénovation d’écoles,  
    • Poursuivre le monitoring des besoins en création de places,  
    • Etude d’opportunité pour développer un réseau et / ou une structure d’économie sociale pour réaliser des travaux de rénovation. 

    Qualité de vie des élèves et des enseignants, ouverture des écoles sur les quartiers :  

    • Poursuivre les contrats école ; 
    • Organiser des appels à projets pour la rénovation des cours d’école et leur ouverture au quartier ; 
    • Soutenir les établissements scolaires dans la réalisation d’un plan de mobilité ; 
    • Etudier la mise en place de rues scolaires. 

    Entamer une réflexion spécifique sur les besoins de l’enseignement spécialisé et de l’enseignement technique et professionnel. 

    Evaluer les dispositifs régionaux d’emploi et de formation permettant de lutter contre la pénurie d’enseignants à Bruxelles pour les améliorer et soutenir l’action des Communautés sur ce point.

    Pilote(s) : Service école  IBSA (pour le volet évaluation)

    2. Lutte contre l'absentéisme et la ségrégation scolaires

    Concerter avec les Communautés la Stratégie coordonnée de lutte contre le décrochage scolaire en RBC dont le GRBC a pris acte le 26/04/2018. Développer de nouveaux indicateurs statistiques du décrochage scolaire en concertation avec les Communautés.  Renforcer la coordination des dispositif régionaux d’accrochage scolaire (DAS, DASC et PASC – ex axe décrochage scolaire des PLPP).  Intégrer dans les appels projets régionaux les principes de la Stratégie coordonnée de lutte contre le décrochage scolaire en RBC avec une attention particulière pour les aspects suivants :

    • les projets de soutien et d’accompagnement à la scolarité, de remédiation, d’apprentissage du français et du néerlandais ; 
    • concentrer les moyens vers les écoles/publics qui accueillent les élèves/jeunes en difficulté, souvent issus des quartiers les plus défavorisés.  

    Une attention sera également portée sur le harcèlement scolaire, via des campagne de prévention, des formations adéquates et des aménagements spécifiques (ex. : cours de récréation).   

    L’appel à projets PASC lancé en 2021 fixera certaines missions de base aux communes.   

    Mettre en réseau les différents acteurs actifs en matière d’accrochage scolaire en Région de Bruxelles-Capitale : 

    • via le site www.accrochagescolaire.brussels et poursuivre le développement web du centre d’expertise sur le décrochage scolaire en Région de Bruxelles-Capitale ;
    • Organisation de journées d’échange sur des thématiques en lien avec l’accrochage scolaire notamment sur le harcèlement scolaire ; 
    • Création d’un Comité d’expertise « Accrochage scolaire ».   

    Mise en œuvre des mesures exceptionnelles prises dans le cadre du Plan de relance et de redéploiement face à la crise sanitaire (renforcements DAS et PASC).  

    Pilote(s) : Service école 

    Combattre la pauvreté et la déprivation des enfants

    Soutenir les initiatives des Communautés visant à :  

    • Assurer à chaque enfant : un repas chaud gratuit, cuisiné à partir de produits sains, bio et locaux, l’accès à un service de garderie, de soutien scolaire de qualité gratuits et des études dirigées gratuites ; 
    • Développer l’offre des écoles de devoirs ainsi que l’organisation d’activités culturelles et sportives dans les écoles en dehors des heures de cour ; 
    • Assurer un accès gratuit au matériel et à l’équipement scolaire. 

    Pilote(s) : Service école 

    4. Révolutionner l’apprentissage des langues

    Le Gouvernement bruxellois invitera les Communautés et l’Etat fédéral à conclure un accord de coopération en vue de mieux organiser, dans le cadre des compétences actuelles, l’enseignement du français et/ou du néerlandais et des autres langues aux fins d’améliorer le bilinguisme et le multilinguisme à Bruxelles. 

    Exemples : encourager la mobilité des instituteurs entre Communautés; poursuivre la formation des instituteurs bilingues en encourageant les collaborations entre hautes écoles néerlandophones et francophones dans le cadre d’un cursus commun et d’une co-diplomation.  

    Favoriser l’apprentissage des langues dans les écoles via notamment : 

    • un renforcement de l’immersion : mise en place d’un groupe de travail pour identifier les obstacles à l’immersion dans un cadre de multilinguisme à Bruxelles et proposer des incitants pour développer les écoles en immersion ; 
    • un appel à projets « Be Talky – Pour une Région multilingue et vivante », ouvert aux écoles bruxelloises ;  
    • le soutien aux écoles qui souhaitent participer aux programmes européens eTwinning et Erasmus+.  

    Chantier en lien avec le chantier 2.3.4 Renforcer l’apprentissage des langues dans une optique de multilinguisme.   

    Pilote(s) : Service école, SPRB

    5. Prévoir une approche spécifique pour la petite enfance

    Création de nouvelles places de crèches :  

    • Mise en place d’un monitoring des besoins en création de places de crèches en RBC en collaboration avec les Communautés et les commissions communautaires en tenant compte d’une étude segmentée de l’offre et de la demande en places d’accueil en RBC (places liées aux revenus ; heures tardives ; places à temps partiel ; publics spécifiques tels les chercheurs d’emploi, les familles monoparentales). Ce monitoring sera communiqué aux parties prenantes.
    • Facilitation de la construction de crèches via le travail du Service Ecole et la mise sur pied d’un Comité d’expertise afin notamment d’offrir des délais fixes et raisonnables d’obtention des permis (cf. chantier 1 pour les écoles).  

    Les projets retenus par l’ONE et Kind&Gezin doivent être ciblés sur les zones où les taux de couverture sont les plus faibles. Le cadre de coopération avec la FWB et la VG sera revu afin d’impliquer plus la Région dans le processus de décision sur l’opportunité des projets à soutenir.  

    Suivi des réglementations communautaires et notamment analyse de l’impact de la mise en œuvre de la réforme des milieux d’accueil et ses conséquences sur l’offre d’accueil à Bruxelles. 

    Pilote(s) : Service école

    6. Soutenir la transition numérique des écoles bruxelloises

    Poursuivre et élargir le projet fiber to the school débuté en 2014, en vue de généraliser la connexion de l’ensemble des écoles bruxelloises, primaires et secondaires, à l’internet haut débit via le réseau à large bande Irisnet (100 Mbps minimum).  

    Investir dans l’équipement matériel des écoles en lien avec les besoins identifiés par les Communautés dans le cadre de plans d’action communs = collaborer à la stratégie numérique pour l’éducation de la Fédération Wallonie-Bruxelles et aussi avec la Vlaamse gemeenschap.  

    Mise en œuvre de la mesure exceptionnelle prise dans le cadre du Plan de relance et de redéploiement face à la crise sanitaire.  

    Le pilotage régional sera assuré par le CIRB, en collaboration étroite avec le service Ecole de perspective.brussels. Le CIRB assurera également le support technique des établissement scolaires (helpdesk). 

    Pilote(s) :  CIRB,  Service école 

    7. Valoriser l’enseignement qualifiant

    Renforcer les dispositifs visant à mutualiser les équipements, les ressources et l’expertise pédagogique de la formation pour adultes au bénéfice de l’enseignement qualifiant. La logique inverse sera également défendue.  

    Proposer un apprentissage de langues « orienté métiers » dans les filières qualifiantes des écoles bruxelloises via des outils numériques du type Brulingua, suivant l’expérience réussie dans le champ de la formation professionnelle des adultes.

    Soutenir les investissements dans l’équipement des écoles dans les filières techniques et professionnelles porteuses d’emploi (fonds d’équipement).  

    Réflexion à mener en lien avec les chantiers relatifs à la formation professionnelle et au multilinguisme de l’Objectif 2.3_Renforcer les politiques croisées emploi-formation.

    Pilote(s) : Service d'école