bhg.skip_to_content.title
Région de Bruxelles-Capitale - Page d'accueil

Genre

Nous constatons que nos processus de travail conduisent souvent involontairement à des mesures gouvernementales qui correspondent mieux à la vie des hommes qu'à celle des femmes. Nous souhaitons éviter de telles inégalités et nous nous efforçons de mener une politique inclusive. Nous le faisons principalement par le biais de la prise en compte systématique de la dimension de genre.

Le gender mainstreaming est la manière dont nous développons et adoptons une politique pour qu’elle tienne compte des différences de comportement, de souhaits et de besoins entre les femmes et les hommes. Cela signifie que les perceptions, expériences, connaissances et intérêts des femmes et des hommes orientent la définition de la politique. En réfléchissant à l’avance aux conséquences de nos actions sur les femmes et les hommes, nous assurons que les projets qui aboutissent sur le terrain profitent effectivement aux deux.

Les fonctionnaires des services publics régionaux appliquent le gender mainstreaming dans les objectifs stratégiques, les outils de planification stratégiques, le budget, les marchés publics, les subventions et les textes législatifs.

Cliquez ici pour télécharger le Plan de gender mainstreaming et d’égalité entre les femmes et les hommesbhg.common.external_link_warning

Gender mainstreaming dans la Région de Bruxelles-Capitale

La la Région de Bruxelles-Capitale (RBC) applique le gendermainstreaming dans ses objectifs stratégiques, outils de planification stratégiques, marchés publics, subventions et textes législatifs.  

Intégrer la dimension de genre, c’est tenir compte de différences ou particularités éventuelles liées au genre. Avant de pouvoir tenir compte de différences entre hommes et femmes, il s’agit d’abord de faire le point sur leur situation, ce pourquoi les statistiques et indicateurs sont les mieux indiqués (mais pas exclusivement).  Les statistiques et données internes que nous produisons, rassemblons et commandons nous-mêmes sont déjà ventilées selon le genre. Récemment, nous avons également publié la brochure ‘Le Genre en Région de Bruxelles-Capitale’, qui contient des statistiques et indicateurs genrés dans les domaines de compétence régionale. Les études qualitatives peuvent également contribuer à opérer des analyses justes. C’est pourquoi nous avons dressé une bibliographie avec les principales études de genre par compétence régionale. 

 Par ailleurs, le gendermainstreaming est appliqué concrètement de différentes manières, en fonction de « l’instrument » : 

  • Objectifs stratégiques : pour chaque administration du Service public régional de Bruxelles et Organisme d’Intérêt public, des objectifs sont choisis dans la note d’orientation et soumis à une analyse genrée rigoureuse. La note d’orientation comprend les objectifs de base des différents ministres et secrétaires d’Etat lors d’une législature. En intégrant la dimension de genre dans ce document, nous assurons que le genre pénètre au cœur de la politique. Les objectifs et l’analyse de genre sont repris au ‘plan régional’.  
     
  • Gender budgeting: toutes les allocations de base sont subdivisées dans une des catégories suivantes : 1) sans dimension de genre 2) une action spécifique 3) une dimension de genre éventuelle. Une allocation de base est un groupe de crédits/lignes budgétaires similaires. Les allocations de base de la catégorie 3 sont soumises à une analyse de genre. Les allocations de base de la catégorie 2 sont reprises dans une note de genre. Cela donne un aperçu du budget qu’investit concrètement la RBC dans l’égalité des chances. La note de genre et les analyses sont jointes en annexe de l’exposé général du budget, qui est soumis chaque année au parlement.  

Pour les autres instruments, marchés publics, subventions, outils de planification stratégiques et textes législatifs : le test égalité des chancesbhg.common.external_link_warning mesure pour chacun des instruments l’impact sur 5 critères dont le genre. 

Deux fois par législature, un rapport de l’état d’avancement en matière de gendermainstreaming est transmis au parlement.  

Qu’est-ce que le genre?

Il s’agit de la définition socioculturelle de la différence biologique entre hommes et femmes. Le concept est fluide.Ce qui, dans une société ou à une époque données est considéré comme masculin peut devenir une particularité féminine dans une autre société ou à une autre époque.Par exemple, au Pakistan, la réparation de vêtements est un travail d’homme, alors qu’en Belgique, il s’agit d’un métier on ne peut plus féminin.

Formation des cadets : violence sexiste et égalité

Dans le cadre du Plan bruxellois contre les violences faites aux femmes, nous souhaitons faire appel à votre expertise en matière de violences basées sur le genre et d'égalité entre les femmes et les hommes.

En effet, de nombreuses formations sur ces thèmes sont organisées dans la Région de Bruxelles-Capitale, tant par les services publics que par les organisations non gouvernementales.

Nous travaillons actuellement à l'élaboration d'un registre-cadre des formations afin d'obtenir une meilleure image des initiatives et des formations existantes et, partant, de renforcer la coordination entre les acteurs du secteur et d'éviter que des connaissances précieuses ne soient perdues.

Cette question est également conforme aux recommandations de la Convention du Conseil de l'Europe sur la prévention et l'élimination de la violence à l'égard des femmes et de la violence domestique.

Organisez-vous des cours de formation ? Si oui, nous vous serions reconnaissants de bien vouloir nous contacter. 

Quelques notions

Genre Il s’agit de la définition socioculturelle de la différence biologique entre hommes et femmes. Le concept est fluide. Ce qui, dans une société ou à une époque données est considéré comme masculin peut devenir une particularité féminine dans une autre société ou à une autre époque. 

Par exemple, au Pakistan, la réparation de vêtements est un travail d’homme, alors qu’en Belgique, il s’agit d’un métier on ne peut plus féminin.  

Mainstreaming: ‘Courant dominant’ ou ‘corebusiness‘ sont des synonymes de mainstream. Le mainstreaming signifie alors : être repris dans le corebusiness d’une organisation. Le corebusiness de la Région de Bruxelles-Capitale comprend les matières pour lesquelles elle est compétente: 

  • aménagement du territoire (planification urbaine, urbanisme, rénovation urbaine, gestion des foncières, protection des monuments et sites)  
  • habitat et logement 
  • environnement , bien-être animal, gestion de l’eau et préservation de la nature  
  • économie (développement économique, commerce extérieur) et politique de l’emploi 
  • transport 
  • travaux publics 
  • politique énergétique 
  • pouvoirs locaux (communes, intercommunales, cultes) 
  • relations internationales  
  • recherche scientifique  
  • matière interne (informatique, fonction publique, communication) 

Le Gender mainstreaming est ‘la réorganisation ou l’organisation, l’amélioration, le développement et l’évaluation de processus politiques intégrant une perspective d’égalité des genres à chaque niveau et phase politique par les acteurs qui font la politique’ (Conseil européen). 

 

On entend par égalité que ‘tous les êtres humains, hommes et femmes, sont libres de développer leurs aptitudes personnelles et de faire leurs propres choix, sans qu’ils ne soient bridés par les stéréotypes, la division rigide des rôles et les préjugés.  Ce qui signifie que les comportements, les aspirations et les besoins différents des hommes et des femmes sont, de manière égale, pris en compte, valorisés et encouragés’ (Commission européenne). 

Téléchargez le plan régional pour gendermainstreaming