Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus OK
Vous êtes ici : Accueil / A propos de la Région / La 6ème réforme de l’Etat / Compétences / Economie & Agriculture

Economie & Agriculture

Les nouvelles compétences en Économie et en Agriculture renforcent la politique économique des Régions.

Les nouvelles compétences en Économie et en Agriculture renforcent la politique économique des Régions.  Il s’agit principalement en économie de l’accès à la profession et les conditions d’établissement, de la représentation des Régions à la Banque carrefour des entreprises et de la représentation de la Région de Bruxelles-Capitale dans plusieurs organismes liés au commerce extérieur (où le poids des régions devient prépondérant),  l’Office National Du Ducroire, Finexpo, la Société Belge d’Investissement International, l’Agence pour le Commerce extérieur.  Le transfert de la compétence tourisme aura également un impact économique, ainsi qu’en agriculture la régionalisation des certificats d’importation et d’exportation des produits agricoles et du Fonds des calamités agricoles.  Il sera intéressant d’observer comment ces transferts s’articuleront avec les différents acteurs bruxellois actifs dans des domaines voisins, sachant que le SPRB devra assurer un rôle central, notamment au sein de Bruxelles Economie et Emploi.

D’autres transferts en politique économique et industrielle


D’autres compétences sont également transférées dans des domaines tels que les pôles d’attraction technologique (coopération entre le secteur industriel, le monde académique et les centres collectifs de recherche), le Fonds de participation (institution fédérale financière qui soutient les indépendants, les professions libérales, les petites entreprises et les starters), le contrôle des prix dans des matières tels que les déchets, politique de l’eau, distribution publique de gaz, distribution et transport local d’électricité.   L’accord prévoit également « d’interfédéraliser » l’institut national de statistique (INS), d’intégrer les entités fédérées à l’Institut des comptes nationaux (INC).